Astuces simples d’exploitation du four halogène

Astuces simples d’exploitation du four halogène

Pour mieux exploiter le four halogène dans des conditions minimales (en camping par exemple), quelques astuces simples

Nous nous sommes attachés à présenter des recettes au four halogène qui recquièrent :
• Le minimum d‘ustensiles culinaires en plus du matériel fourni avec le four : 1 casserole à queue escamotable au diamètre légèrement inférieur à celui du fond de la cuve en verre du four, un couteau, un économe, une spatule, 2 bols, 2 pots en verre…
• Une seule source de cuisson annexe : 1 plaque électrique, ou 1 un “camping gaz”
• De l’eau froide
Les diététicens et les nutritionnistes ne cessent d’alerter contre les excès en graisse, en sucre, en sel :
C’est pourquoi les recettes signalent des quantités très basses de ces éléments. Souvent un ”nota” explique que puisque tel élément de la recette est par nature gras et salé, point n’est besoin d’en rajouter.
Toutes les fois où cela nous a été possible, nous avons substitué d’autres matériaux au papier d’aluminium
• Voir les différentes façon de préparer des papillotes.
Tant qu’à être dans une logique pertinente d’économie d’argent, de moyens, de temps, nous avons privilégié les recettes en “cascade”.
Par exemple :
• L’excès de jus de cuisson des champignons à la grecque, permet de pocher des aiguillettes de poulet…
• Le fond de sauce des aiguillettes de poulet, donne un excellent substrat pour cuire une poignée de haricots verts.
Se faire à manger = gérer des déchets/ ranger/ stocker/ anticiper
Ce n’est pas romantique, ce n’est pas poétique, ça ne met pas forcément en appétit, mais il faut bien en parler simplement : cuisiner, ça tache, ça salit, ça éclabousse, ça génère des déchets…
Pour ne pas se gâcher la vie, pour le plaisir de cuisiner, pour le bonheur de déguster, il faut bien convenir que sans poubelle, sans conditionnemnt à recycler les restes réexploitables, sans instruments à faire la vaiselle, et il faut le reconnaître sans eau chaude et sans un minimum de détergent, l’entreprise de cuisiner tourne vite au cauchemar… Il faut donc commencer par se donner les moyens de bien finir !
Pas de cuvette, pas d’éponge, pas de torchon ? Retour à la case sandwitch ! Et bon courage!
Entreprendre la moindre des préparations commande de se demander où et comment on va nettoyer, sécher, stocker le contenu (le manger, mais aussi les déchets direction poubelle, ou direction réutilisation) et les contenants (récipients, bocaux, instruments, outils)…
Deux exemples, pour faire comprendre :
• Laver une laitue = 2 litres d’eau … Faut-il que ça file directement dans le tout à l’égoût ? C’est bien pour le géranium de la jardinière qui repousse les moustiques dans la chambre à coucher ou pour celle des herbes aromatiques où s’épanouissent persil, ciboulette et basilic… Un arrosoir à stocker l’eau de lavage des légumes, c’est malin !
• 1 kg de pommes de terre cuites à l’eau = 1,5 l d’eau chaude salée… Et si elle servait à dégraisser le plat du magret de canard, ou du poulet cuit au four ? Penser l’ordre de cuisson des choses, ça n’est pas idiot !

COMMENTAIRES (6)
Répondre

Bonjour Françoise!
J’aime cuisiner. Je le vis en tant que passion, pour les amis aussi. Le point fort est l’ordre de cuisson. Je le fais mais avec certains dérapages. J’en prends note. Merci!!!!
yahya baghdadi

Bonjour Françoise, je viens d’acquérir un four halogène cyclonique et je voudrais savoir si on peut utiliser des plats Tupperware comme l’ultra pro. Merci

    Bonjour
    Personnellement je n’ai jamais utilisé ce produit. J’ai vu sur les forums que le fabricant met en garde contre le positionnement du couvercle trop prêt de la source de chaleur. Si vous décidez d’un essai, il faudra par précaution, poser le plat sur la grille basse et mettre le rehausseur pour éviter tout risque. En revanche les plats en silicone ne posent aucun problème avec ce type de four.
    Tenez-moi au courant, cela peut servir à d’autres utilisatrices.
    A bientôt

Bonjour Framboisye,
Je viens d’acquérir un four cyclonique et j’avoue avoir été un peu perplexe quand à son utilisation, les recettes fournies ne m’enthousiamant pas trop, il n’y avait pas vraiment d’explications…je n’aurais pas deviné sans aide la fonction du porte-couvercle par exemple.
Merci pour ce blog qui est une vraie mine d’or et qui me donne vraiment envie de me servir de ce four, les explications, les recettes, SUPER !
Je sens que je vais très souvent le consulter..à bientôt
Nina

Bonjour,
Merci pour ce blog trés riche .
J’ai du mal avec les températures par rapport au four traditionnel . Par ex: Quand je fais un gateau , il cuit pas assez à l’intérieur .
Pourriez vous me communiquer des exemples de températures + vitesse ( haut – moyen – faible )

    Bonjour
    Pas simple de vous répondre. Plusieurs marques sont disponibles sur le marché, chacune avec ses spécificités. Par exemple qu’entendez-vous par vitesse ?
    Je peux juste donner un ordre d’idées par rapport à mon propre four :
    faible = 125 à 150°C
    moyen = 155°à 195°C
    haut = 200 à 250°C
    J’espère que cela pourra vous aider
    Cdt, Framboisye

laisser un commentaire

Comment (requis)

Vous pouvez utiliser les balises html et attributs suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Nom (requis)
E-mail (requis)

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE