Lapin rôti comme à Schaerbeek

Lapin  rôti comme à Schaerbeek

Pour un lapin rôti comme à Schaerbeek au top de sa saveur, il faut s’y prendre 24 h à l’avance !

Lapin rôti comme à Schaerbeek

Temps de préparation : 30 minutes

Temps total de cuisson : 40 minutes

Nombre de personnes : 4

Ingrédients :
  • 4 cuisses de lapin - 1 C à S de vinaigre de vin - 1 branche de céleri - 1 gros oignon - 12 petits oignons grelots au vinaigre - 400 g de cerises dénoyautées - 1 pointe de muscade et 1 feuille de laurier broyée - 2 C à S d’huile haute température - Sel et poivre
lapin schaerbeek marinade lapin schaerbeek, cuisson
Marinade : 24 h
Cuisson : 40 min à 175°C
Préparation :
• Faire mariner 24 h les cuisses de lapin avec les cerises, le vinaigre et le poivre.
• Ajouter muscade, laurier, sel, 6 h avant la cuisson, bien remuer le tout, et laisser reposer.
• Egoutter les cuisses de lapin, les placer dans un plat dont le diamètre est compatible avec le fond du four.
• Filtrer 4 C à S de marinade et arroser le lapin.
• Pendant ce temps filtrer la marinade, ajouter la branche de céleri effeuillée et tronçonnée en petits morceaux, faire réduire d’un tiers à feu doux, puis ajouter les oignons grelots.
• Poser la grille basse dans le four, mettre le plat dessus et enfourner pour 30 min à 175°C.
lapin schaerbeek présentation
• Au bout de 30 min, retourner les cuisses de lapin, verser la marinade réduite et les petits légumes et refermer le four pour 10 min à 175°C. Dans les cinq dernières minutes augmenter la température à 200°C pour obtenir une jolie couleur bronzée.
• Servir les cuisses de lapin avec des tagliatelles, ou des muffins de potiron (voir la recette).

Pour la petite Histoire : Schaerbeek est une commune située au nord-est du centre de Bruxelles. Jusqu’au début du XXème siècle, les jardinets y avaient chacun leur cerisier et les cerises de Schaarbeek (en néerlandais) étaient aussi célèbres dans la “cuve” (la banlieue de Bruxelles) que le furent celles des célèbres grands vergers des Princes de Montmorency en région parisienne. C’est dans ce faubourg que Jacques Brel est né le 8 avril 1929, d’où peut-être ces vers : “ Oui mais,/Pour ce qui est des pleurs,/Comme autant de cerises,/Pour ce qui est du coeur,/Qui se tord et se brise,/Je m’en remets encore,/Je m’en remets à moi”… (Brel, Je m’en remets à toi, 3ème couplet, 1965).

laisser un commentaire

Comment (requis)

Vous pouvez utiliser les balises html et attributs suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Nom (requis)
E-mail (requis)

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE