Légumes d’été croquants

Légumes d’été croquants

En saison, on trouve les légumes d’été croquants sur tous les marchés à des prix raisonnables. Les légumes abondants parce que la production est intense. C’est le moment d’exploiter la grande cuve du four halogène.


Légumes d'été croquants

Temps de préparation : 20 minutes

Temps total de cuisson : 1 heure, 20 minutes

Nombre de personnes : 6

Ingrédients :
  • 4 à 5 tomates - 1 à 2 poivrons rouges - 5 à 6 courgettes - 2 oignons - 2 gousses d’ail - 2 pincées de gros sel - 3 tours de moulin à poivre - 1 pointe de couteau de paprika fort - I brin de romarin - 4 feuilles de sauge - 4 feuilles de basilic grandes feuilles - 1 C à S d’huile d’olive
légumes d'été croquants cuisson

Cuisson : 1 h 20 min à 200°C (4 fois 20 min)
Préparation :
• Peler les tomates et les couper en dés. Trancher les poivrons en lanières, les épépiner. Emincer les oignons et les gousses d’ail.
• Lier le romarin, la sauge, et le basilic avec de la ficelle de cuisine.
• Placer tous les ingrédients au fond de la cuve en verre du four et remuer pour enrober les légumes d’une fine pellicule d’huile. Répartir le sel et les épices (poivre et paprika). Ajouter 1 verre d’eau (25 cl).
• Poser la grille haute sur les légumes et recouvrir avec le plat fourni avec le four ou à défaut un moule à tarte. Ce “couvercle” évite aux légumes de griller. En effet, la source de cuisson fournie par la puissante lampe halogène émet sa chaleur verticalement, il faut donc adapter le mode de cuisson.
• Enfourner pour 20 min à 200°C. Au bout de ce temps, ouvrir le four, mélanger les légumes remettre 20 min à 200°C.
• Répéter cette opération 4 fois pour que les légumes s’imprégnent des jus qui se forment au fond de la cuve.
• Pour la dernière séquence de 20 min, on peut refermer sans rajout du “couvercle” qui empêchait les légumes de griller. Ils sont déja bien avancés en cuisson et un léger rôtissage en surface apporte, sur la fin, une touche caramélisée très agréable. Voilà un concentré de sels minéraux excellent pour l’organisme.

L’astuce :
légumes d'été croquants présentation
Cuits de cette façon, les légumes restent “al dente”. C’est l’une des limites du four halogène. Il suffit de transformer cet inconvénient en atout. L’été les légumes sont savoureux, tendres, et mûris au soleil. Les déguster croquants fait partie du plaisir de manger des produits sains, bien fermes. On les sert tels quels ou en accompagnement de viandes blanches ou de poissons. S’il en reste, on peut les conditionner en bocaux et les réutiliser plus tard dans une ratatouille, une purée de légumes ou pour agrémenter des légumes secs, des pâtes ou du riz.

COMMENTAIRES (2)

Soit 40 mn de cuisson à 200 degrés… Que reste-t-il des vitamines et minéraux ?

– de 35 à 50°C, les arômes sont libérés et modifiés
– entre 60 et 75°C, la vitamine C est détruite
– de 40 à 75°C, les enzymes présentes dans l’aliment, nécessaires à la digestion, sont détruites
– de 90 à 95°C, certaines vitamines B et une grande partie de la vitamine E sont détruites
– autour de 110°C, les vitamines A et D sont oxydées
– à 120°C, destruction des dernières vitamines résistantes B et E, atteinte des lipides et formation de composés néfastes (au point de fumée des huiles).

Rien, malheureusement.

    Bonjour
    Tout comme vous je connais les informations tirées du blog brindilles.fr/parents/les modes de cuisson-les-plus-sains/. Il est juste d’en citer les données qui sont par ailleurs parfaitement exactes.
    Les ustenciles qui autoriseraient une cuisson modérée à basses températures et qui permettraient de sauvegarder toute la richesse nutritive des végétaux sont encore à inventer. La plupart des modes de cuisson, européens ou extrêmes orientaux, traditionnels ou modernes conduisent à une température égale ou supérieure à 100°. Certains même, sont redoutablement suspects du fait de la dégradation progressive de leur revêtement interne.
    Ils sont donc tout aussi fautifs et néfastes que le four halogène exploité de mauvaise manière.
    Bien que je ne “roule” pour aucun revendeur que ce soit, les risques peuvent toutefois être limités avec le four halogène pour peu que soit menée une cuisson lente et modéréé en chaleur, ce qui est possible avec le thermostat et le minuteur, donc moins de quarante minutes et moins de 100°C.
    Pour obtenir un résultat satifaisant, il convient de couper les légumes en fines parcelles, de mettre un peu d’eau ou de bouillon au fond d’un plat en verre, et d’ajouter les légumes. En réduisant le volume interne de chauffe, on y gagne en temps et les végétaux perdent moins de leurs qualités nutritives.
    Il reste que certains légumes, les carottes, par exemple, ne parviennent pas à cuire correctement dans cet appareil. Il est pratiquement impossible de porter de l’eau à ébullition dans la cuve ce qui n’autorise aucunement une cuisson à la vapeur.

laisser un commentaire

Comment (requis)

Vous pouvez utiliser les balises html et attributs suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Nom (requis)
E-mail (requis)

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE