Moules bouchot aux petits légumes

Moules bouchot aux petits légumes

Pour un vrai plaisir gustatif, il faut prendre le temps de bien faire dégorger les moules


Moules bouchot aux petits légumes

Temps de préparation : 30 minutes

Temps total de cuisson : 25 minutes

Nombre de personnes : 4

Ingrédients :
  • 1,5 kg de moules bouchot - 2 carottes pas trop grosses - 1 poignée de petits pois frais (ou décongelés) - 1 branche de céleri - 1 feuille de laurier - 1 brin de thym - 1 oignon - 2 gousses d’ail - 10 cl de vin blanc sec - 1/2 bouquet de persil - 2 C à C d’huile - Sel, poivre

Cuisson : 15 min à 200°C + 10 min à 200°C de préchauffage

Moules bouchot en cuisson

Moules bouchot en cuisson

Préparation :
Faire dégorger les moules dans un seau d’eau bien salée (15 g/l) pendant environ 3 heures, remuer de temps en temps avec une cuillère en bois.
• Remettre les moules dans de l’eau propre avec autant de sel, pour à nouveau trois heures. Vider l’eau, gratter les moules et ôter les filaments qui sortent des moules. Remettre à l’eau claire le temps de préparer l’accompagnement.
• Préchauffer le four à vide 10 min à 200°C.
• Peler les carottes, les couper en petits tronçons, écosser les petits pois s’ils sont frais, émincer l’oignon et les gousses d’ail, effeuiller et débiter la branche de céleri, froisser la feuille de laurier (elle rendra plus facilement ses parfums).
• Mettre tous les éléments (sauf les moules) dans une casserole sur le gaz ou une plaque chauffante, chauffer doucement 15 min jusqu’à ce que les arômes du céleri, du thym et du laurier soient nettement perceptibles. Les légumes sont croquants. Couper la source de chaleur.
• A la fin du préchauffage, ouvrir le four et y verser la moitié du contenu de la casserole, ajouter les moules crues, puis le reste de petits légumes.
• Refermer pour 10 min. Ouvrir le four, remuer et mélanger les moules qui ont commencé à s’ouvrir pour que les petits légumes pénètrent dans les coquilles. Refermer et renouveler l’opération jusqu’à ce que toutes les moules soient parfaitement ouvertes.
• Pour un dîner familial ou entre copains, poser directement la cuve en verre sur la table (attention elle peut être chaude au début) et servir les moules bouchot aux petits légumes dans des assiettes creuses.

Servir les moules directement dans la cuve en verre du four

Servir les moules directement dans la cuve en verre du four

L’astuce :
Faire dégorger les moules au minimum 5 heures avant de les cuisiner. Cette étape permet de purifier l’eau des mollusques, trouble au début et plus ou moins ocre, chargée de petites particules de cordes du bouchot.
Bon à savoir :
Un bouchot est un support d’élevage des moules et autres coquillages. Il s’agit généralement de pieux en chêne ou en châtaignier de 2 à 6 mètres de long, non écorcés, enfoncés de moitié dans le sable ou les sédiments et disposés en alignements de 50 à 100 m sur des zones qui découvrent plus ou moins à marée basse.
Pour la petite histoire :
Une légende veut qu’il a été inventé comme LA méthode de culture en 1235 par Patrice Waltonun, Irlandais naufragé en baie de l’Aiguillon (aux limites des départements de la Vendée et de la Charente-Maritime dans le marais Poitevin). Ne voulant pas quitter la France et cherchant à se nourrir en attrapant au vol des oiseaux de mer, il avait planté de longs piquets sur l’estran pour y accrocher ses filets «d’allouret». Il se serait rapidement rendu compte qu’il attrapait plus de coquillages que d’oiseaux, les moules se fixant naturellement sur ses piquets. Il aurait eu l’idée de multiplier en les joignant par des clayonnages qui se couvraient eux aussi de moules. Cette structure dont le nom irlandais aurait été «bout choat» aurait donné par déformation bouchot en français. La technique fut en tous cas dès cette époque utilisée pour l’élevage et la récolte de moules, autres coquillages et crustacés attirés par ces nouveaux supports.
Le mot pourrait avoir une autre origine, plus crédible, le bouchot étant le nom patois d’une forme de piège immergé fait de filets et pieux ou planches, utilisé pour capturer ou braconner l’anguille dans le marais poitevin. Ce mot dérive probablement du mot “boucher” car il désignait aussi la sortie d’une retenue d’eau.

laisser un commentaire

Comment (requis)

Vous pouvez utiliser les balises html et attributs suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Nom (requis)
E-mail (requis)

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE