Queues de lotte en rôti acidulé

Queues de lotte en rôti acidulé

Queues de lotte en rôti acidulé cuites au four halogène. Des parfums et des saveurs subtilement mêlées réveillent la chair de ce poisson apprécié pour sa délicatesse.


Queues de lotte en rôti acidulé
par

Temps de préparation : 20 minutes

Temps total de cuisson : 40 minutes

Nombre de personnes : 2/4

Ingrédients :
  • 4 queues de lotte - Marinade : 1 citron jaune - 1 citron vert - 2 C à C de sauce prune (ou sucre poudre, vergeoise) - 5 queues de persil plat - 1 pointe de couteau de gingembre poudre - 1 pointe de couteau de piment d’Espelette poudre - 3 lamelles d’orange confite - 1 échalote - 1 gousse d’ail - 1 C à S d’huile d’olive - Garniture : 1/2 poivron rouge - 1/2 poivron vert - 2 tomates - 1 C à S d’huile d’olive
Cuisson :
Garniture 20 min à 175°C
Poisson 20 min à 175°C
Queues de lotte en roti acidule, marinadeQueues de lotte en roti acidule, cuisson
Préparation :
• Préparer la marinade : presser les citrons, ajouter l’huile, la sauce prune et les aromates. Peler et hacher l’échalote et la gousse d’ail, effeuiller les queues de persil, débiter les lamelles d’orange confite en toute petite brunoise (2 x 2 mm) mélanger le tout dans un plat creux, laisser reposer 30 min.
• Ajouter les queues de lotte dans la marinade et tenir au frais une bonne heure.
• Pendant ce temps, découper les poivrons en carrés (3 x 3 cm) et les tomates en dés.
• Dans un plat dont le diamètre est compatible avec le fond du four, verser la seconde cuillère d’huile d’olive, enduire les poivrons et les tomates.
• Poser le plat sur la grille basse du four. Enfourner pour 20 min à 175°C.
• Sortir le plat du four. Les poivrons et les dés de tomates sont légèrement grillés. Laisser refroidir quelques instants pour éviter le choc thermique si le plat est en verre.
• Disposer soigneusement les queues de lotte sur les légumes et verser peu à peu la marinade sur les poissons. Enfourner pour 20 min à 175°C. Servir à l’assiette avec du riz cuit à l’eau.

Queues de lotte en roti acidulé, framboisyeL’astuce : sous l’action de l’acide des citrons, les saveurs des différents éléments vont constituer un «jus aromatique» qui va pénétrer par capillarité dans la chair de la lotte et compenser son goût plutôt neutre. Ce qui restera en surface va caraméliser à la cuisson.
Et aussi : Pour cette présentation 3 types de riz ont été utilisés : riz blanc type basmati, riz rouge, riz noir

Bon à savoir : La baudroie commune (Lophius piscatorius) est improprement nommée lotte. C’est un poisson marin vivant le long des côtes d’Europe, alors que la vraie lotte est un poisson d’eau douce.
Au mot baudroy, dans les vieux dictionnaires, on trouve : poisson nommé par les Italiens martin-pêcheur, diable de mer, par les Marseillais baudroy, à cause de la grande ouverture de sa bouche, semblable à une bourse dite dans le pays, baudrier. Baudroy et par corruption baudroie est tiré de l’ancien français baudrei ou baudroi. Ailleurs, on dit marache (La Rochelle) ou saillot (Dieppe). Les Britanniques disent angler, les Espagnols rape, et on dit tamboril au Portugal.
Avec sa peau lisse et sans écaille, et son énorme tête (la moitié de l’animal entier) la baudroie ressemble à un crapaud, mais elle est impressionnante et même terrifiante à cause de sa denture : des canines pointues et aigües comme des stylets. Souvent, on lui coupe la tête pour la présenter sur le banc des poissonneries. Décapitée on parle de «queue de lotte».
Malgré son aspect inquiétant, la lotte/baudroie est excellente pour la santé ! C’est un des poissons les plus maigres (77 kcalories au 100 g), à la chair tendre et ferme qui tient bien à la cuisson. Riche en minéraux et en protéines, c’est une source de phosphore, de calcium, et de vitamines du groupe B (ce sont les huit vitamines qui jouent un rôle important dans le métabolisme des cellules : B1thiamine ; B2 riboflavine ; B3 (PP) nicotinamide ; B5 acide pantothénique ; B6 pyridoxine ; B8 (H) biotine; B9 acide folique ; B12 cyanocobalamine.)

COMMENTAIRES (2)
Répondre

Bonjour, qu’Est-ce que « la sauce prune » svp?

    C’est une sauce asiatique toute prête, que l’on trouve dans les commerces asiatiques à base de prune salée, sucre, vinaigre de riz, gingembre, piments… Elle donne un goût légèrement acidulé et limite l’apport de gras dans un plat. On peut la remplacer par 1 C à S de vinaigre de riz ou de cidre et le jus d’1/2 citron dilués dans 1 C à S de cassonade, une pincée de sel, auxquels on ajoute de la coriandre, du gingembre, de la cannelle, du piment moulus. Des recettes existent comme celle-ci trouvée sur internet http://jasminecuisine.blogspot.fr/2009/11/la-sauce-aux-prunes-qui-fait-rire-jaune.html

laisser un commentaire

Comment (requis)

Vous pouvez utiliser les balises html et attributs suivants : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Nom (requis)
E-mail (requis)

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE